S’expatrier à Malte : conseils pour une installation réussie

s'expatrier à malte
s'expatrier à malte

Souhaitez-vous transformer votre vie en vous expatriant à Malte, ce charmant archipel situé au cœur de la Méditerranée, connu pour ses nombreuses qualités ? Vous êtes loin d’être seul dans cette quête !

Aujourd’hui, un nombre croissant de Français et d’Européens font le choix de Malte pour leur expatriation, séduits par les nombreuses promesses de l’île : un climat agréable toute l’année, une fiscalité attrayante, une économie stable et un riche patrimoine culturel.

Mais quelle est la clé d’une installation réussie à Malte ? Quels sont les préparatifs nécessaires, les écueils à éviter et les meilleures pratiques à adopter ?

Avant de vous embarquer dans cette aventure, il est crucial de comprendre les contours légaux et administratifs liés à l’expatriation à Malte. Bien que faisant partie de l’Union européenne et de l’espace Schengen, ouvrir une société à Malte impose certaines démarches spécifiques pour ceux souhaitant s’y installer et y travailler en tant qu’Européen. Nous détaillerons tout ce qu’il y a à savoir sur les formalités de visa, les permis de séjour, la couverture sociale, l’assurance maladie à Malte, les aspects fiscaux et les procédures de création d’entreprise à Malte.

Vous découvrirez que Malte est une terre d’opportunités pour les expatriés, à condition de respecter les diverses règles et obligations en vigueur.

Comprendre le cadre légal et administratif de l’expatriation à Malte

En tant que membre de l’Union européenne et de l’espace Schengen, Malte offre aux ressortissants européens la possibilité de visiter et de résider sur son territoire sans visa pour une durée jusqu’à trois mois. Pour un séjour prolongé, une carte de résident est nécessaire, laquelle accorde des droits équivalents à ceux des citoyens maltais.

Cette carte, dont la démarche d’obtention varie en fonction de la raison de l’expatriation (travail, études, retraite, investissement, etc.), nécessite la présentation de divers documents justificatifs. Elle reste valide pendant cinq ans, avec possibilité de renouvellement.

Le système de santé à Malte se divise en services publics et privés. Tandis que le public propose des soins gratuits ou peu onéreux – bien que parfois surchargé et moins efficace – le privé assure une qualité supérieure contre un coût plus élevé.

Une assurance santé internationale est donc recommandée pour garantir une couverture adéquate. Les expatriés employés contribuent à la sécurité sociale maltaise, bénéficiant ainsi de divers avantages sociaux.

L’attraction principale de la fiscalité à Malte réside dans son système basé sur la territorialité, n’imposant que les revenus locaux. Le taux d’imposition varie de 0% à 35%, selon le revenu et le statut du contribuable.

Des régimes fiscaux spéciaux existent pour certains professionnels expatriés, réduisant leur imposition à 15%. De plus, grâce aux conventions pour éviter la double imposition signées avec plus de 70 pays, les expatriés évitent de payer des impôts sur le même revenu dans deux pays différents.

Les ressortissants de l’Union européenne, de l’Espace économique européen, ou de la Suisse travaillant à Malte sont exemptés de permis de travail. Ils doivent simplement s’enregistrer auprès de Jobplus pour obtenir un numéro de sécurité sociale. Les non-ressortissants européens, en revanche, doivent obtenir un permis de travail, soumis à certaines exigences.

Pour les entrepreneurs désireux de lancer leur activité à Malte, les règles à suivre sont comparables à celles des locaux, incluant le choix de la forme juridique de l’entreprise et l’enregistrement au registre du commerce.

Malte propose également des incitations fiscales pour les nouveaux entrepreneurs, telles que des remboursements d’impôt et des crédits d’impôt pour la recherche et le développement, ainsi que des avantages tels que le programme Golden Visa, offrant une résidence permanente en contrepartie d’investissements.

Planifier son installation à Malte

La décision d’expatriation à Malte nécessite une préparation minutieuse qui couvre différents aspects tels que la recherche d’un logement, l’ouverture d’un compte bancaire, l’apprentissage de la langue locale, l’intégration culturelle et sociale, et la sélection d’un établissement scolaire pour vos enfants. Pour vous installer sereinement, une bonne connaissance du pays est essentielle.

Trouver un logement à Malte : conseils et zones privilégiées

Le coût du logement constitue une part importante des dépenses pour les expatriés à Malte. Avec un marché immobilier dynamique et des prix en hausse, il est crucial de bien s’informer avant de choisir entre location et achat. Explorez les annonces en ligne, consultez des agents immobiliers ou rejoignez des groupes Facebook dédiés pour trouver le logement idéal.

Les préférences personnelles, le budget et le mode de vie influent sur le choix du quartier. Sliema, St Julian’s, et Paceville conviennent à ceux à la recherche d’une atmosphère vivante. Pour un cadre plus paisible, Mellieha, Gozo, ou Mdina sont recommandés. Pour ceux travaillant à La Valette, Floriana, Gzira ou Msida offrent un bon accès aux transports en commun.

Les loyers varient selon plusieurs critères, avec des prix moyens fluctuant entre 600 et 1200 euros pour un appartement de deux à trois chambres. Prévoyez une caution et des frais d’agence à votre budget. Concernant l’achat, les transactions peuvent être complexes avec des frais supplémentaires notables. Le prix moyen des appartements se situe autour de 250 000 euros mais varie selon de nombreux facteurs.

Ouvrir un compte en banque et gérer ses finances

Ouvrir un compte bancaire à Malte est essentiel pour vos opérations financières quotidiennes. Les documents requis incluent une pièce d’identité, un justificatif de domicile, de revenus et de résidence. Des frais bancaires variés sont à anticiper. Comparez les offres pour trouver la banque qui correspond le mieux à vos besoins.

Le niveau de vie à Malte est comparativement élevé, avec un salaire moyen de 1400 euros. Les dépenses principales englobent le logement, la nourriture, le transport, les loisirs et l’assurance maladie à Malte, avec un coût de vie estimé à environ 1200 euros par mois. Malte offre également des avantages fiscaux non négligeables à considérer dans la gestion de vos finances.

Loading et s’intégrer : langue, culture et vie sociale

Malte est marqué par une richesse culturelle issue de diverses influences historiques. Pour une intégration réussie, respectez les coutumes et montrez-vous ouvert aux rencontres. La langue officielle, le maltais, côtoie l’anglais, largement utilisé. Bien que moins présent, le français bénéficie d’une certaine appréciation.

S’installer à Malte recommande un apprentissage de l’anglais, et pourquoi pas du maltais. Diverses options sont disponibles pour apprendre ces langues. Pour élargir votre cercle social, participez à des activités, rejoignez des groupes Facebook ou associations d’expatriés pour partager expériences et conseils.

Le système éducatif pour les familles avec enfants

Concernant la scolarité de vos enfants, informez-vous sur le système éducatif maltais. Offrant une éducation gratuite dans les établissements publics jusqu’à 16 ans avec aussi des écoles privées et internationales suivant différents programmes éducatifs, le choix dépend de vos préférences et budget.

Les écoles publiques sont gratuites mais avec des places limitées, tandis que les écoles privées et internationales, bien que plus coûteuses, offrent des avantages distincts. Les langues d’enseignement comprennent le maltais, l’anglais, et le français comme langue étrangère.

Vivre au quotidien à Malte : ce qu’il faut savoir

Vivre à Malte offre une qualité de vie appréciable, cependant, comme tout pays, il a ses spécificités et défis. Adapter son mode de vie, comprendre l’environnement et s’immerger dans la culture sont essentiels pour une expatriation réussie. Voici un aperçu des points importants à considérer pour ceux souhaitant investir à Malte ou simplement y mener une vie paisible.

Le coût de la vie et budget quotidien

Le niveau de vie à Malte peut sembler élevé, en particulier en comparaison avec le salaire moyen. Logement, nourriture, transport, loisirs et santé constituent les principales dépenses. En moyenne, un budget de 1200 euros par mois est nécessaire pour vivre confortablement. Voici une liste indicative des prix sur l’île :

  • Repas dans un restaurant abordable : 10 euros
  • Café : 1,5 euro
  • Bière dans un bar : 2,5 euros
  • Ticket de bus : 1,5 euro (basse saison), 2 euros (haute saison)
  • Litre d’essence : 1,4 euro
  • Abonnement Internet : 30 euros par mois
  • Bouteille d’eau (1,5 litre) : 0,6 euro
  • Kilo de pommes : 1,8 euro
  • Litre de lait : 0,9 euro
  • Pain (500 grammes) : 0,9 euro
  • Douzaine d’œufs : 2,2 euros
  • Kilo de fromage : 7,5 euros, de poulet : 5,5 euros, de tomates : 1,5 euro, de pommes de terre : 0,8 euro, de riz : 1,6 euro, de pâtes : 1,2 euro
  • Paquet de cigarettes : 6 euros
  • Place de cinéma : 7 euros
  • Entrée au musée : 5 euros
  • Coupe de cheveux : 15 euros
  • Consultation médicale : 20 euros
  • Nuit en hôtel 3 étoiles : 60 euros, en Airbnb : 40 euros

Transport et mobilité sur l’île

Grâce à sa petite taille et ses infrastructures, se déplacer à Malte est relativement facile. Le bus, unique moyen de transport en commun, dessert toutes les localités. C’est une option économique bien que parfois encombrée et irrégulière.

La voiture est un choix populaire pour plus de liberté, mais cela implique un coût supplémentaire et de la patience à cause du trafic et du stationnement limité. Noter que la conduite se fait à gauche. Le vélo et le bateau sont d’autres moyens agréables pour explorer l’île et ses voisines, Gozo et Comino, bien que les cyclistes doivent faire preuve de prudence sur les routes.

Santé et sécurité : ce que vous devez connaître

Malte jouit d’un environnement sûre et sain. Les risques sanitaires et sécuritaires sont faibles et il n’y a pas de maladies tropicales, de catastrophes naturelles ou de terrorisme. Cependant, il est conseillé de se protéger du soleil et de la déshydratation, veiller à la qualité de l’eau, et suivre les bonnes pratiques d’hygiène alimentaire.

Souscrire à une assurance santé internationale est recommandé. Les soins dans les installations publiques sont accessibles mais peuvent être limités, tandis que les services privés offrent une meilleure qualité à un coût plus élevé.

Loisirs, culture et activités : profiter de l’île

Que vous soyez passionné de nature, de sport, d’art, d’histoire ou que vous cherchiez à vous divertir, Malte a de quoi satisfaire. Le paysage varié invite aux activités en plein air comme la randonnée, le vélo, ou la plongée, tandis que les amateurs de sport trouveront leur bonheur parmi un large éventail d’activités nautiques et terrestres.

Les passionnés d’art et d’histoire seront fascinés par la richesse culturelle maltaise, accessible à travers musées, sites historiques et ateliers. Les fêtards profiteront également d’une vie nocturne vibrante et de la gastronomie locale, mélange unique de saveurs influencées par diverses cultures. De quoi vivre pleinement l’expérience maltaise.

Si l’idée de vous expatrier à Malte vous séduit, n’hésitez pas à faire appel à nos services. Forts de notre expertise et de notre accompagnement personnalisé, nous sommes là pour vous aider à concrétiser votre projet d’expatriation en toute tranquillité.

Tags :
Expatriation, Malte
Share This :

Notre Recommandation Pour Votre Création d’Entreprise :

COUPON -15% : GIVEABOOST

Mise en relation avec un conseiller Francophone

Détails de l’événement :