Investir en Hongrie : avantages et défis 2024

investir en hongrie
investir en hongrie

La Hongrie, située au cœur de l’Europe centrale, représente un terrain fertile pour les opportunités d’investissement immobilier. Elle attire grâce à son économie dynamique, une fiscalité favorable, une main-d’œuvre hautement qualifiée et un marché de l’immobilier particulièrement attractif. Ce pays est de ce fait devenu une destination privilégiée pour de nombreux investisseurs étrangers, y compris ceux venant de France.

Cependant, investir en Hongrie comporte son lot de risques et de défis. Quels sont donc les avantages et les inconvénients d’un investissement en Hongrie pour l’année 2024 ? C’est ce que nous examinerons dans cet article.

Les raisons d’investir en Hongrie en 2024

La Hongrie se démarque comme une destination de choix pour les investisseurs étrangers, en particulier dans le secteur immobilier. Plusieurs facteurs font de la Hongrie un lieu privilégié pour investir en 2024, y compris sa croissance économique impressionnante, sa position stratégique en Europe, ses incitations fiscales attractives, le soutien gouvernemental, et l’avancement en matière d’infrastructures, le tout offrant un accès privilégié aux marchés européens.

Croissance économique et position stratégique en Europe

Affichant une résilience économique remarquable malgré la crise sanitaire mondiale, la Hongrie est sur la bonne voie, avec une prévision de croissance du PIB de 6,3 % en 2023 et de 4,5 % en 2024, d’après les projections du Fonds monétaire international (FMI).

Cette croissance s’appuie sur une consommation intérieure robuste, un dynamisme des exportations, en particulier vers son principal partenaire, l’Allemagne, et des fonds européens soutenant son plan de relance.

Stratégiquement située au centre des échanges entre l’Est et l’Ouest de l’Europe, la Hongrie tire parti de son appartenance à l’Union européenne (UE) depuis 2004, garantissant la libre circulation au sein du marché unique et de l’espace Schengen, simplifiant ainsi les échanges et déplacements. En outre, la Hongrie bénéficie d’une main-d’œuvre qualifiée, multilingue et compétitive, proposant des coûts salariaux attractifs comparés à ceux de l’UE.

Incitations fiscales et gouvernementales

Attractive sur le plan de la fiscalité en Hongrie, la société propose un taux d’imposition sur les sociétés parmi les plus bas de l’UE à 9 %. Elle offre aussi des exemptions fiscales pour les investissements dans des secteurs clés comme la recherche et le développement (R&D), l’innovation, ou l’économie verte. À cela s’ajoutent plus de 80 accords internationaux pour éviter la double imposition et encourager les flux de capitaux.

De surcroît, l’ouverture d’un compte bancaire en Hongrie se fait sans peine pour soutenir les investisseurs internationaux. Le gouvernement est proactif dans son soutien aux initiatives étrangères grâce à des incitations attrayantes, des subventions, des prêts avantageux, des bénéfices douaniers, et des démarches simplifiées via un guichet unique ou le statut de « zone économique spéciale », réduisant les charges fiscales locales et foncières pour les projets stratégiques.

Développement des infrastructures et facilité d’accès aux marchés européens

Avec un réseau d’infrastructures moderne et étendu, la Hongrie optimise l’environnement économique et renforce son attractivité. Le pays compte plus de 1 200 km d’autoroutes connectant les principales villes hongroises aux capitales voisines, ainsi qu’un réseau ferroviaire dense et moderne. Les six aéroports internationaux, dont celui de Budapest-Ferenc Liszt avec des liaisons mondiales, et le Danube, artère fluviale vitale, complètent ce tableau.

La position géographique centrale de la Hongrie, en plus de son intégration à l’UE, lui confère un accès privilégié à un marché de plus de 100 millions de consommateurs en Europe centrale, sans oublier les marchés émergents des Balkans et de l’Europe de l’Est. L’appartenance au marché unique européen expose la Hongrie à un public encore plus large et s’ouvre sur l’international grâce aux accords commerciaux de l’UE.

Les avantages compétitifs de la Hongrie pour les investisseurs

La Hongrie se démarque en offrant un environnement exceptionnellement favorable aux investisseurs. Ses atouts majeurs incluent une main-d’œuvre hautement qualifiée et des coûts attractifs, un cadre d’affaires et technologique stimulant, ainsi que des exemples réussis d’investissements étrangers.

Main-d’œuvre qualifiée et coûts compétitifs

La main-d’œuvre de la Hongrie, reconnue pour sa qualification, sa polyvalence et son coût attractif, représente un pilier fondamental pour les investisseurs. Selon le Global Competitiveness Index 2023 du Forum économique mondial, la Hongrie occupe la 23e position mondiale quant à la qualité de son éducation, le 29e rang pour sa capacité d’innovation et le 30e pour les compétences numériques.

Le pays compte plus de 70 établissements d’enseignement supérieur, générant annuellement plus de 100 000 diplômés, avec un accent particulier sur les secteurs des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STEM) où plus de 20 000 étudiants sont formés.

Les secteurs de l’informatique, de la médecine, de la musique et du sport figurent parmi ceux bénéficiant d’une reconnaissance internationale en Hongrie.

Les coûts compétitifs de la Hongrie permettent aux investisseurs de minimiser leurs dépenses et d’optimiser leur profitabilité. Selon le rapport Doing Business 2023 de la Banque mondiale, avec un taux d’imposition sur les sociétés de seulement 9 %, le plus bas de l’UE, la Hongrie est 9e au niveau mondial. Le coût salarial moyen y est également plus bas que la moyenne européenne, avec 10,8 euros par heure en 2022, contre 28,5 euros pour l’UE-27. Cette économie profite d’un coût de la vie relativement bas, augmentant le pouvoir d’achat de ses consommateurs.

Environnement d’affaires et technologique favorable

La Hongrie est aussi distinguée par son environnement d’affaires et technologique propice, favorisant la productivité et la compétitivité. Selon le rapport Doing Business 2023, le pays est 52e mondial pour la facilité de faire des affaires, tirant parti de performances remarquables dans les échanges transfrontaliers, la fiscalité et la gestion de l’insolvabilité.

Le niveau élevé de numérisation et de connectivité en Hongrie propulse l’innovation et la transformation digitale des entreprises. Le rapport Digital Economy and Society Index 2023 souligne sa 18e position parmi les 27 États membres de l’UE pour la performance de son économie numérique et de sa société, avec des avancées significatives dans la connectivité, les compétences numériques, l’intégration technologique et les services publics numériques.

Success stories d’investissements étrangers en Hongrie

La Hongrie est fière de nombreuses histoires de réussite d’investissements étrangers, illustrant son attractivité et son potentiel. L’Agence hongroise de promotion des investissements rapporte que 92 grands projets d’IDE ont été réalisés en 2022, créant ou maintenant plus de 30 000 emplois et générant plus de 4 milliards d’euros en valeur ajoutée. Parmi les investisseurs de référence, on retrouve :

  • Samsung, avec plus de 1,2 milliard d’euros investis depuis 1990, employant plus de 3 000 personnes dans la production d’écrans LCD et de batteries lithium-ion.
  • Audi, engagé à hauteur de plus de 11 milliards d’euros depuis 1993, avec plus de 12 000 employés dans la fabrication de moteurs, transmissions et véhicules complets.
  • IBM, ayant investi plus de 3 milliards d’euros depuis 1991, et comptant plus de 6 000 employés dans les domaines du cloud, de l’intelligence artificielle, de la cybersécurité et de la blockchain.

Les défis à relever pour investir en Hongrie

Investir en Hongrie présente plusieurs risques et défis pour les investisseurs étrangers. Ils doivent naviguer à travers des réglementations gouvernementales contraignantes, une bureaucratie des fois lourde, l’incertitude géopolitique européenne, ainsi que les fluctuations monétaires et l’inflation.

Règlementations gouvernementales et bureaucratie

La critique principal à l’égard de la Hongrie concerne son interventionnisme et son penchant autoritaire, qui portent atteinte à la sécurité juridique et à la liberté d’entreprendre. Sous la direction du parti conservateur Fidesz depuis 2010, le gouvernement a promulgué des lois controversées affectant les médias, le judiciaire, l’éducation, les ONG, les minorités et les relations avec l’Union européenne. Le gouvernement a aussi imposé des taxes spécifiques à des secteurs clés majoritairement investis par des étrangers comme les banques, les télécoms, l’énergie et le commerce.

Ces démarches ont été critiquées tant par les entités européennes que par des institutions internationales, pointant des violations de l’état de droit, de la démocratie et des droits humains.

De plus, la bureaucratie dense et complexe en Hongrie peut décourager les investisseurs. Selon le rapport Doing Business 2023 de la Banque mondiale, la Hongrie se trouve loin derrière au classement mondial pour la création d’entreprise, l’obtention de crédits, le respect des contrats et l’exécution des jugements. Des procédures administratives longues et coûteuses sont de mise, avec en moyenne 17 jours et 7 étapes nécessaires pour fonder une entreprise, comparativement à une moyenne de 9 jours et 5 étapes dans l’UE-27.

Impact potentiel de la situation géopolitique européenne

La position géopolitique de la Hongrie lui vaut une exposition particulière aux turbulences européennes, pouvant influencer sa stabilité et sa croissance. Les discordances avec l’Union européenne, principalement sur des aspects politiques, budgétaires et institutionnels, placent la Hongrie en situation délicate. Notamment, elle défie l’UE en rejetant tant le mécanisme de conditionnalité d’état de droit que le plan de répartition des demande d’asile, en plus de légiférer contre l’immigration — une loi déjà condamnée par la Cour de justice de l’UE.

D’autre part, les relations avec des acteurs internationaux tels que la Russie, et les conséquences du Brexit, compliquent davantage la posture géopolitique de la Hongrie, nécessitant un équilibre délicat entre intérêts nationaux et attachements internationaux.

Les variations de la devise et l’inflation

La fluctuation de sa monnaie, le forint (HUF), et une forte inflation, posent un défi supplémentaire aux investisseurs. Depuis 2020, le forint a significativement déprécié face à l’euro, affectant la rentabilité des investisseurs devant convertir leurs revenus.

Par ailleurs, avec un taux d’inflation grimpant à 4,7 % en décembre 2023 – le plus élevé de l’UE-27 – les effets négatifs concernent autant l’érosion du pouvoir d’achat que l’augmentation des coûts de production. Cependant, ces mêmes facteurs peuvent aussi favoriser l’exportation et stimuler une croissance économique intérieure.

Tags :
Hongrie, Investissement
Share This :

Notre Recommandation Pour Votre Création d’Entreprise :

COUPON -15% : GIVEABOOST

Mise en relation avec un conseiller Francophone

Détails de l’événement :